Kung-Fu Hung-Gar​​

Nos origines

De l’ère commune à nos jours, les arts martiaux chinois ont connu un développement graduel de leurs techniques et l’élaboration progressive de systèmes philosophiques : confucianisme, taoïsme, bouddhisme. Le kung-fu est impregné de bouddhisme. 
Au Vème siècle, le temple de Shaolin fut construit et le moine indien Bodhidharma créa la boxe des 18 luohan et des techniques de Qi-Qong.
L’histoire du monastère de Shaolin donne un rayonnement particulier aux arts martiaux chinois jusqu’à nos jours.

Shaolin

Au XVIIème siècle, l’empire Ming décline et en 1644, les mandchous envahirent la Chine et créèrent la dynastie Qing.
Les Ming créent des foyers de résistance contre l’occupant mandchou. Le monastère de Shaolin devint alors un véritable centre de formation et d’entrainement aux arts martiaux.
Lieu de discipline technique, physique, mentale, et philosophique, Shaolin entreprit des vastes travaux de recherche, de restructuration, d’amélioration, de perfectionnement des systèmes de combat. 
Déclaré « premier monastère sous le ciel » par l’autorité impériale, la légende de Shaolin va prospérer, sur les bases des aptitudes exceptionnelles des moines combattants. 

L’héritage Siu Lam Siu Hung Khin

Au 17 Emme siècle, Hung Hei Gun, étudia auprès du grand Maitre Tin Sin-sin, un des grands maitres moine légendaires, rescapé de shaolin après sa destruction par le pouvoir impérial. 
Il fonda le style Hung-Gar, style du tigre et de la grue, intégrant les styles des cinq animaux...C’est le Hung-Gar grand style dont les maitres célèbres s’appellent Huang Fei Hong, (un des 10 tigres de canton) Lam saï Wing...

Au 19s, Hong Xiuquan, personnage clé de la révolte de Taiping, conteste le pouvoir de l’empereur Xianfeng. Il créa le petit style Hung-gar : Siu lam siu hung khin ( le poing du petit style hung-gar de shaolin), dont l’ancêtre n’est autre que le grand style Hung-gar, issu aussi de shaolin.. Le petit style Hung-gar se base plutôt sur les styles du tigre et du dragon. 

L’avènement Des arts martiaux chinois en France

Le kung-fu arrive en France au début des années 1970 sur la vague des films de Bruce Lee.                            
On assiste dans cette période à une domination des styles traditionnels de kung-fu de Taiwan, et des styles sino-vietnamiens apportés par les maitres Hoang Nam, Vang Ngoc ha (Hung-Gar) ...

Puis à partir des années 1980, correspond  à l’arrivée de maitres de la république populaire de chine :  Maitre Tong long, maitre Wang Tuken, Wang Wei Guo, Yuan Honghai, qui enseignent le wushu moderne. 

Les années 1990 consacrent l’avènement des styles internes (tai-chi, pakua…), de la lutte chinoise, des styles du sud de la chine (Wing-chun, choy lee fut..).   

Notre académie

Notre académie s’inscrit dans l’art martial traditionnel, c’est à dire l’entrainement conjoint du corps et de l’esprit de façon régulière.  

Notre pratique se met au service de l’art martial pour une recherche constante de la perfection au niveau physique, technique, mental et philosophique.

Depuis 2004, notre académie enseigne :

  • Le Style de kung-fu Hung-Gar petit style
  • Le style de kung-fu Hung-gar grand style
  • Le tai-chi style Yang
  • Le tai-chi style Chen
  • L’art du chi na

Télécharger le planning